Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Dieppe, le 17 juin 2022—Encore une fois, le réseau de santé Vitalité annonce à court avis la fermeture de services de soins de santé, dont les heures d’ouverture de l’urgence de Saint-Quentin.

Selon Égalité santé en français (Égalité Santé), il est de plus en plus évident que la gestion au sein du réseau Vitalité est incapable de gérer le réseau de santé et que les annonces du 16 juin sont la preuve incontestable que leurs fameux plans de recrutement sont un échec. Le climat se détériore et les départs de trois oncologues au cours des deux dernières années ainsi qu’un quatrième annoncé aujourd’hui sont la preuve que nous nous dirigeons vers une catastrophe pour les soins de santé chez les francophones.

La décision de réduire les heures d’ouverture de l’urgence de St-Quentin ressemble étrangement au Plan des régies de santé proposé en février 2020 et qui avait été annulé par le premier ministre devant les manifestations du public.

Nous savons tous que la direction générale du réseau et la vice-présidente aux affaires médicales étaient en faveur de ce plan de 2020. C’est sans doute ce qui explique que le manque de médecins et de personnel infirmier soit presque deux fois plus grand au réseau Vitalité qu’au réseau Horizon qui est deux fois plus gros que Vitalité. Comment l’expliquer autrement?

Le Conseil d’administration du réseau Vitalité se réunit le 20 juin prochain en réunion régulière et en Assemblée générale. Les membres du Conseil d’administration auront-ils et elles le courage de poser les questions qui doivent être posées à la direction générale et ses vice-président.e.s, affirme Jacques Verge, porte-parole d’Égalité santé en français. Le réseau à chaque crise revient avec la même phrase vide de sens, « nous avons un plan! »

Les élus du Conseil d’administration du Réseau de santé Vitalité par la population francophone, tous les citoyennes et citoyens doivent faire front commun pour que nos services de santé ne finissent pas selon le plan qui semble être mis en œuvre pour détruire le réseau de santé francophone de conclure, monsieur Verge.

La ministre de la Santé du Nouveau-Brunswick interviendra-t-elle pour arrêter l’hémorragie et ainsi sauver le réseau de santé Vitalité ou confirmera-t-elle sa volonté de n’avoir qu’un seul réseau de santé niant ainsi les droits de la communauté francophone et acadienne?

Infolettre

Inscrivez-vous

Égalité Santé en Français © 2022. Tous droits réservés.